La croissance économique des États-Unis révisé à la hausse à 2,1% au troisième trimestre

0

 

 

 

La croissance économique des États-Unis révisé à la hausse à 2,1% au troisième trimestre

 

La croissance économique des États-Unis révisé à la hausse à 2,1% au troisième trimestre

La croissance économique des États-Unis pour le troisième trimestre a été révisée à la hausse, aidée par des investissements plus importants et le renforcement de la maison.

Le département du Commerce a déclaré le produit intérieur brut a augmenté à un rythme annuel de 2,1%, et non pas le taux de 1,5%, il a rapporté le mois dernier.

Les dépenses de consommation a été révisé en légère baisse, mais cela a été compensé par la croissance dans d’autres secteurs économiques.

Même avec la révision du PIB, la croissance a ralenti encore à partir d’un rythme annuel de 3,9% au deuxième trimestre.

Toutefois, au deuxième trimestre de l’année, l’économie se rétablissait de l’impact de l’hiver rigoureux connu au début de l’année, ce qui a ralenti l’économie américaine à un rampement.

La meilleure croissance du troisième trimestre est encore susceptible d’alimenter la spéculation que la Réserve fédérale américaine est prête à relever les taux d’intérêt le mois prochain.

Demande «solide»

La révision à la hausse par le Département du Commerce met l’économie américaine sur la voie de croître au moins 2% au second semestre. Il vient dans le sillage de la croissance de l’emploi forte en Octobre.

“La demande intérieure dans l’économie américaine demeure très solide, quelque chose qui va sûrement donner un confort de la Fed comme il médite son prochain coup”, a déclaré Robert Kavcic, économiste principal à BMO Marchés des capitaux.

Le principal facteur derrière la révision à la hausse du chiffre de la croissance a été la découverte que les entreprises avaient réapprovisionné leurs stocks à un rythme plus rapide que d’abord estimé.

Les dépenses de consommation, qui représente plus des deux tiers de l’activité économique américaine, a augmenté à un taux de 3%, en baisse par rapport au taux de 3,2% estimé le mois dernier.

La croissance de l’investissement des entreprises a ralenti à un taux de 3,4% contre 5,2% au trimestre précédent. Cela a été principalement due à une forte baisse des dépenses d’exploration de pétrole et de gaz par des entreprises de l’énergie en raison de la faiblesse du prix du pétrole.

Share.

About Author

Comments are closed.