Crise des migrants: les Tchèques accusé d’atteintes aux droits humains

0

Crise des migrants  les Tchèques accusé d'atteintes aux droits humains

 

L’ONU a accusé les autorités tchèques de violations des droits de «systématiques» dans le traitement des réfugiés et des migrants.

La République tchèque tenait migrants dans des conditions «dégradant» pour un maximum de 90 jours, le chef des droits humains de l’ONU.

Zeid Ra’ad Al Hussein dit les  migrants avaient été fouillés à nu pour trouver l’argent pour payer leur détention, et venir se plaindre des déclarations «islamophobe» par le président tchèque, Milos Zeman.

Le porte-parole du président a dit qu’il “se tenait près de ses opinions”.

Alors que d’autres pays européens ont mis en œuvre des politiques visant à limiter la circulation des migrants, la République tchèque était “unique” dans sa détention systématique des migrants pendant de longues périodes, M. Hussein a dit.

Il a déclaré que les mesures prises semblent être “visant à dissuader les migrants et les réfugiés d’entrer dans le pays ou d’y séjourner”.

M. Hussein a déclaré un centre de détention de Bèze-Ježová a été décrit comme “pire qu’une prison» par le ministre de la Justice tchèque.

Share.

About Author

Comments are closed.