Standard Chartered actions après prétendument «magouilles» avec l’Iran pour blanchir 160 milliards de £

0
95

Standard Chartered actions après prétendument «magouilles» avec l'Iran pour blanchir 160 milliards de £

Basée à Londres, Standard Chartered ont été accusés par les enquêteurs américains financiers de faire des milliards de livres sterling de transferts avec le régime iranien, en dépit de strictes sanctions économiques qui sont en place.

La banque britannique sondée par le FBI sur un scandale blanchiment d’argent présumé a vu 10 milliards de £ rayé de leur valeur hier.

Standard Chartered ont nié être une «institution voyous» et des États-Unis en contournant la réglementation financière.

Mais il est affirmé qu’ils cachaient une valeur de £ 160billion des transferts et a quitté les États “vulnérables aux terroristes, les trafiquants d’armes, rois des stupéfiants et des régimes corrompus».

Les actions de la banque a plongé de 24 pour cent à Londres après une baisse de 16 pour cent à Hong Kong.

La sonde du FBI intervient alors que les allégations selon lesquelles la Standard Chartered ont travaillé avec trois banques iraniennes soupçonnées de financer des groupes liés au terrorisme.

États-Unis chiens de garde des finances dire la banque enfreint les sanctions en faisant des milliards de livres sterling d’affaires avec l’Iran, la Birmanie, la Libye et le Soudan.

Le New York State Department of Financial Services réclamer Standard Chartered caché 60.000 transferts. Ils disent aussi que la banque, qui ont un accord de sponsoring avec 80 millions £ Liverpool FC, ont été «motivée par la cupidité”.

La semaine dernière, Standard Chartered chef de la direction Peter Sands a annoncé des profits de 2,3 milliards £.

Hier, la banque a dit qu’ils ont rejeté les allégations et a affirmé que “99,9 pour cent des transactions relatives à l’Iran” conforme à la réglementation.

Sanctions à l’encontre de retour date de Téhéran à 1979.

Source : http://www.dailyrecord.co.uk