Belgique arrête deux sur ‘Complot pour le nouvel an

0

Belgique arrête deux sur 'Complot pour le nouvel an

 

La police belge a arrêté deux personnes soupçonnées de planifier des attaques à Bruxelles sur la Saint-Sylvestre.

Raids ont eu lieu dimanche et lundi à Bruxelles et dans les provinces de Brabant flamand et de Liège.

La police a saisi des vêtements militaires et du matériel informatique dans les raids, mais pas d’armes ou d’explosifs.

La Belgique a été en état d’alerte depuis les attentats du 13 Novembre à Paris. Plusieurs des auteurs sont considérés comme ayant été basée en Belgique.

Cependant, les dernières arrestations ne sont pas liées aux attentats de Paris, disent les procureurs.

Une des personnes arrêtées est soupçonné de diriger et de recrutement, pour une cellule terroriste.

Les suspects sont accusés d’avoir planifié des attaques contre plusieurs “cibles symboliques” à Bruxelles, ainsi que sur la police, selon le télédiffuseur belge RTBF.

Djihadistes en Belgique

Musée juif, Bruxelles, mai 2014: Mehdi Nemmouche, un Français un peu plus de la frontière à Roubaix, accusé du meurtre de quatre personnes

Attentats de Paris, 7-9 Janvier 2015: Gunman Ahmed Coulibaly est pensé pour avoir passé à Bruxelles pour acheter les lance-roquettes et des armes à feu utilisées pour tuer 17 personnes

Verviers RAID, le 16 Janvier 2015: Deux hommes tués dans un raid de la police dans la ville belge de l’Est, au milieu des rapports de complot visant à attaquer la police belge. Abdelhamid Abaaoud décrit comme le cerveau de l’attaque planifiée

Thalys contrariées attaque du train, le 21 Août 2015: Suspect Ayoub El Khazzani aurait séjourné à la maison de la sœur à Molenbeek avant attaque de train à grande vitesse de déplacement d’Amsterdam à Paris via Bruxelles

Attaques Paris, le 13 Novembre 2015: chef de file des attaques pensé pour être belge Abdelhamid Abaaoud, avec plusieurs autres suspects ayant des liens à la Belgique

Propagande pour le soi-disant groupe Etat islamique était parmi les documents saisis.

Quatre autres personnes ont été interrogées dans les raids et libérés sans inculpation.

En Novembre de Bruxelles a été placé sous un verrouillage de quatre jours universités, les écoles et le système de métro de fermeture, sur fond de craintes d’une attaque de style parisien.

Le chef présumé des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud, était un ressortissant belge qui avait voyagé à combattre en Syrie.

Police en Belgique et au-delà ont été la chasse Salah Abdeslam, un ressortissant français né à Bruxelles, en relation avec les attaques. Son frère Brahim se fait exploser lors des attaques, disent les enquêteurs.

La Belgique a eu du mal à contenir le militantisme islamiste au cours des dernières années – plus de Belges sont allés se battre pour l’État islamiste groupe que tout autre pays européen (IS), par habitant.

Share.

About Author

Comments are closed.