Attentats de Paris: France mobilise 115.000 personnel de sécurité

0

Attentats de Paris  France mobilise 115.000 personnel de sécurité

 

La France a mobilisé 115.000 agents de sécurité dans le sillage de Paris les attaques de vendredi par des militants islamistes, ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a dit.

M. Cazeneuve a déclaré plus de 128 raids sur des militants présumés ont été effectuées. Frappes aériennes françaises ont également frappé État islamique en Syrie pendant la nuit.

IS a dit qu’il a effectué les attaques sur les bars, restaurants, une salle de concert et un stade dans lequel 129 personnes sont mortes.

Une immense chasse à l’homme est en cours pour l’un des suspects, Salah Abdeslam.

Il est soupçonné d’avoir fui à travers la frontière de son pays natal, la Belgique. La police belge a publié plus de photos de l’homme recherché.

Le gouvernement de la Belgique a relevé son niveau d’alerte terroriste à cause de l’échec jusqu’à présent d’arrêter Abdeslam. Le match de football de mardi entre l’équipe nationale et de l’Espagne a été annulé à la suite.

M. Cazeneuve a déclaré: “Nous avons mobilisé 115.000 policiers, gendarmes et militaires sur l’ensemble du territoire national pour assurer la protection des Français.”

Il a promis de renforcer le financement de l’équipement de la police, qu’il a dit était tombé de 17% en 2007-12.

Le ministre de l’Intérieur a ajouté que 128 raids sur de militants islamistes présumés ont été effectués durant la nuit du lundi au mardi. Plus de 160 perquisitions ont été effectuées plus tôt le lundi, avec 23 personnes ont été arrêtées et des dizaines d’armes saisies.

Les médias français ont rapporté que lors de raids policiers ont trouvé une maison sûre utilisée par les assaillants à Bobigny, en banlieue de Paris. Le frère d’Abdeslam Brahim, qui est mort dans les attaques, est pensé pour avoir loué.

Une propriété dans une autre banlieue, Alfortville, a également été identifiée comme étant utilisé par les attaquants, et une voiture est à l’étude, les médias dits.

Parallèlement, la France a évoqué une clause précédemment utilisé dans le traité sur l’Union européenne obligeant les autres Etats membres de lui fournir des “aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir”.
En quelques minutes, chef de la politique étrangère de l’UE Federica Mogherini dit que les 28 Etats membres avaient convenu.
“Aujourd’hui, la France a demandé à l’Union européenne pour l’aide et l’assistance Et aujourd’hui, l’ensemble de l’Europe a répondu à l’unisson:.. ‘Oui'” elle tweeté (en français).

Share.

About Author

Comments are closed.