Attentats de Paris: Arrestation par la police Française d’un suspect

0

Attentats de Paris  Arrestation par la police Française d’un suspect

 

La police française a arrêté un homme dans la région de Paris dans le cadre de l’enquête sur les attaques du 13 novembre dans la ville, selon des sources.

Quelques 2.700 raids ont été menés depuis les attentats, avec 360 personnes placées en résidence surveillée à travers la France, l’agence de nouvelles AFP rapporte.

La police a également arrêté deux personnes dans le nord de France soupçonnés de fournir des armes à l’un des hommes armés dans des attaques précédentes sur Paris, disent les rapports.

Ils ont été emmenés pour interrogatoire.

Le 29-year-old man arrêté mardi avait l’intention de se rendre en Syrie, selon un rapport des médias français.

Paris attaques novembre: Le questions sans réponse

Qui étaient les assaillants Paris en novembre?

Est-dénigrement Belgique au cours attentats de Paris-elle justifiée?

Le bureau du procureur de Paris affirme que les deux personnes arrêtées dans le nord de la France ont eu lieu sur des soupçons d’aider à fournir des armes à Amedy Coulibaly, qui a attaqué un supermarché casher en Janvier.

Le bureau du procureur a confirmé que l’homme arrêté était Claude Hermant, qui est connu pour avoir des liens avec des groupes d’extrême-droite, tandis que l’autre est son partenaire.

Coulibaly a tué quatre personnes à l’intérieur du supermarché, et séparément une policière, avant de mourir dans une fusillade avec la police.

Charlie Hebdo attaque: Trois jours de terreur

Pendant ce temps, un prédicateur islamiste de premier plan, Sven Lau, a été arrêté à Moenchengladbach, Allemagne de l’Ouest, soupçonnés de soutenir un groupe lié à des militants islamiques de l’Etat, et de recruter des combattants pour elle.

M. Lau – converti à l’islam – est connu pour une série d’initiatives controversées, comme la mise en place soi-disant des patrouilles de police de la charia à appliquer les règles islamiques dans la ville occidentale de Wuppertal.

Le ministre de l’Intérieur de l’Etat pour Rhénanie du Nord-Westphalie, Ralf Jaeger, a déclaré que les autorités de l’Etat ont essayé de surveiller des centaines d’islamistes qu’ils croyaient étaient prêts à utiliser la violence. Il a dit Sven Lau a joué un rôle important en essayant de radicaliser les gens:

“Il est l’une des figures de proue de la scène salafiste. Il est quelqu’un qui essaie d’infecter d’autres jeunes avec cet extrémisme. Il milite ouvertement pour les organisations terroristes. Voilà clairement dangereux car de plus en plus de gens se glissent dans cette scène.”

Deux témoins indépendants ont dit à la BBC qu’ils ont vu le meneur des attentats de Paris de novembre, Abdelhamid Abaaoud, sur l’île grecque de Léros en Octobre, le plaçant là en même temps que deux kamikazes Stade de France ont voyagé à travers.

Ces observations soutiennent les journaux français lundi, citant des responsables de sécurité françaises et marocaines, qui ont dit que cela était hautement probable, rapporte la BBC Gavin Lee à Leros.

Il est connu que les deux bombardiers Stade de France sont arrivés sur Leros à bord de bateaux de passeurs, le 3 Octobre, puis à gauche pour Athènes avec quatre autres hommes, qui ne l’ont pas été revu depuis.

Un agent de Voyage à Leros, qui sans le savoir vendu les billets deux bombardiers de ferry à Athènes, dit qu’il est raisonnablement sûr il a également servi Abaaoud, qui se tenait à partir des centaines d’autres migrants parce qu’il parlait français.

Un syndic à l’hôpital principal de l’île affirme également Abaaoud est venu à l’hôpital pour être traité pour une blessure à la jambe mineur. Il affirme Abaaoud semblait nerveux et méfiants, et a offert un € 100 (£ 73; 110 $) pot de vin de sauter la file d’attente de traitement.

Fonctionnaires belges et français disent Abaaoud, un islamiste belge d’origine marocaine, les attaques de novembre organisés qui ont tué 130 personnes.

Il était connu pour avoir vécu à Athènes en Janvier de cette année, mais a fui en Syrie après une tentative avortée par la police belge de l’attraper.

Share.

About Author

Comments are closed.