Après l’Oregon homme Facebook étincelles jeu aérien

0
31

Après l'Oregon homme Facebook étincelles jeu aérien

BEND, Oregon (AP) – Un de longue date de l’Oregon le promoteur de concerts a suscité une réaction contre la ligne Alaska Airlines avec un message décrivant Facebook ce qu’il a appelé «le pire de l’humanité.”

Cameron Clark, de Bend a écrit à ses amis Facebook vendredi qu’il a vu un homme handicapé manquer un vol en raison personnel des compagnies aériennes de nombreux refusé de lui donner une aide supplémentaire, même après Clark est intervenu et a demandé aux employés pour les aider. Clark dit l’homme lui a dit qu’il a la maladie au stade avancé de Parkinson.

Rapports KTVZ (http://bit.ly/OBR52S) histoire de Clark se propager rapidement et a déclenché une série de messages Facebook colère dirigée contre la compagnie aérienne.

La compagnie aérienne voit l’incident différemment et affirme que les employés faisaient de leur mieux pour accommoder le passager. Les fonctionnaires posté sur Facebook que le billet de l’homme a été remboursé, et il s’embarqua sur un nouveau vol samedi matin. Un porte-parole, dit l’homme n’a jamais dit qu’il a été désactivé et employés des compagnies aériennes, de l’alcool odeur, croyaient qu’il était ivre.

Dans son message Facebook, Clark dit l’homme qui semblait être dans ses années 70 et lui a dit qu’il a raté une fenêtre de temps limitée, il a dû rencontrer sa fille à Bellingham, Washington
Clark a écrit: “ce qui est arrivé à notre sentiment collectif de la décence, de la compassion, de notre disposition à aider ceux dans le besoin d’une aide supplémentaire Alaska Airlines vous a brisé le cœur d’un homme d’aujourd’hui vous avez maintenu votre politique, et a ignoré la possibilité de faire l’… bonne chose. Tu as brisé mon coeur aussi. ”

Clark dit KTVZ dans une déclaration écrite qu’il n’a jamais voulu que son poste pour devenir virale, mais les nombreuses personnes qui ont répondu à l’histoire et faire pression sur Alaska Airlines de «montrer que le meilleur de l’humanité est bel et bien vivant. Que la lumière existe. Que la responsabilité est possible. ”

L’homme n’a jamais dit aux employés des compagnies aériennes qu’il avait la maladie de Parkinson ou de tout autre handicap, porte-parole de Paul McElroy a déclaré à l’Associated Press le samedi. Les fonctionnaires croyaient qu’il était ivre parce qu’ils sentaient l’alcool.

“Il nous est interdit de demander aux clients s’ils ont un handicap, et le client ne nous a jamais dit qu’il avait la maladie de Parkinson, ou de tout handicap pour cette question,” a déclaré McElroy. “Il ne semblent désorientés pour nous, et plus tard, quand nous avons senti l’alcool, nous avons été amenés à la conclusion qu’il était ivre.”

“Nous ne savons pas si ce client a la maladie de Parkinson ou non,” McElroy ajouté.
McElroy a déclaré le passager ne s’est pas plaint à la compagnie aérienne.

Source : http://www.usatoday.com